Nous avons passé un mois en Polynésie à parcourir d’ile en ile ce petit paradis du bout du monde… C’est un voyage unique à la découverte de lagons fabuleux, d’une faune marine incroyable, d’une végétation luxuriante et de cette culture polynésienne si riche et authentique. Un voyage dont on rêvait depuis longtemps et qui se prépare de longs mois à l’avance.

Pour commencer cette série d’articles sur la Polynésie, voilà tout ce qu’il faut savoir en pratique pour préparer votre voyage: transports, logements, budget, saison, santé…

Pour connaitre les caractéristiques des différentes iles et archipels et construire au mieux votre itinéraire, je vous conseille d’aller lire également cet article :« Polynésie : Quelles iles visiter ? Quel itinéraire choisir ? ».

Et si vous voulez découvrir notre mois en Polynésie en moins de 2 minutes, voici la vidéo !

 

Moorea
Polynésie
Polynésie
Moorea

 

Avions

 

Pour se rendre en Polynésie depuis l’Europe, le plus simple est de faire escale aux USA à Los Angeles ou San Francisco. Vous pouvez aussi faire comme nous et arriver via le Japon. Dans les 2 cas, c’est trèèèès long. Mais c’est le genre de paradis qui se mérite….

Au niveau budget, il y a maintenant des vols « low cost » grâce à la compagnie French Bee qui part de Paris. Vous pouvez trouver un aller-retour pour la Polynésie à partir de 1000 EUR par personne.

 

Logements en Polynésie

 

Pour loger en Polynésie, différentes options s’offrent à vous :

  • Les hôtels qui sont parfois très très luxueux et aussi bien sûr très très chers. C’est le rêve du bungalow sur pilotis face au lagon turquoise mais c’est un rêve souvent inaccessible…
  • La « pension de famille » est un concept typiquement polynésien mais revêt en fait des réalités très diverses. Parfois, il s’agit réellement de loger chez l’habitant mais souvent, on se retrouve plutôt dans des petites maisons d’hôtes, avec des bungalows indépendants (équipés ou non) de différentes tailles. Certaines de ces pensions sont très organisées, d’autres n’ont même pas de site internet et sont connues uniquement grâce au bouche-à-oreilles…
  • La location de logements de type Airbnb se développe de plus en plus depuis l’arrivée des vols low cost en Polynésie. L’offre de logements bon marché (à côté de l’hôtellerie de luxe) était vraiment insuffisante jusque là… Du tipi dans un jardin à la chambre privée en passant par des logements sur un bateau, on trouve de tout ! De nombreuses pensions de familles proposent également leurs chambres sur les sites comme Airbnb.
  • Enfin, le camping est une option envisageable sur certaines iles comme Moorea et permet clairement de limiter très fort le budget. Par contre, c’est compliqué d’acheter le matériel sur place. Il vaut donc mieux venir avec sa tente/matelas/duvet pour être autonome (autre option, acheter de seconde main via des petites annonces, notamment postées sur des groupes Facebook consacrés à la Polynésie). Sylvain qui vit sur place a mené son enquête et repris les différents sites de camping (officiels ou non) sur les iles dans cet article.

Dans de prochains articles, je vous donnerai nos meilleures adresses de logements sur les différentes iles. Je vous préviens déjà, j’y reviendrais plus bas, que la plupart des iles offrent peu de logements et il est indispensable de réserver longtemps à l’avance quand on vise la haute saison (juin-août). Certaines iles comme Maupiti n’ont qu’une dizaine de pensions de famille qui se réservent un an à l’avance… Pas trop d’improvisation donc en Polynésie !

 

Polynésie

 

Budget et coût de la vie en Polynésie

 

Alors, autant vous prévenir tout de suite, en Polynésie, tout est cher ! Logements, transports, activités, transferts, restaurants, supermarchés… Tout est importé et tout coûte plus cher qu’ailleurs (surtout dans les iles plus éloignées). Mieux vaut s’y préparer et prévoir très large le budget sur place…

 

Exemples de prix en Polynésie :
  • Une nuit dans une pension de famille ultra simple dans les Tuamotu (en haute saison) : 200 EUR/nuit en demi-pension pour 2 personnes
  • Un transfert d’une pension située sur un motu privé vers une activité : 15 EUR A/R par personne
  • Un déjeuner simple au restaurant, un plat est entre 10 et 20 EUR
  • Quelques achats au supermarché : 6 bières locales Hinano: 14 EUR, 1 Coca zéro : 1,2 EUR, 500gr de pâtes : 1,7 EUR, crème solaire : 20 EUR, petit paquet M&M’s : 3 EUR (vous voyez tout de suite les indispensables de notre panier ;-)). Les légumes sont souvent très très chers aussi.
Alors comment voyager pour pas trop cher en Polynésie ?
  • Voyager un peu hors saison
  • Prendre un vol low cost depuis la France
  • S’y prendre très tôt pour réserver les bonnes pensions de famille bon marché. Trois – quatre mois à l’avance, il ne reste déjà plus beaucoup d’options de logement et souvent que les plus chers…
  • Réduire le nombre d’iles, se concentrer sur un ou deux archipels maximum en utilisant au mieux les Pass inter-iles d’Air Tahiti. Quand c’est possible, privilégier les liaisons en ferry qui sont évidemment plus économiques que l’avion.
  • Choisir des logements avec petite cuisine pour pouvoir cuisiner et réduire le coût des restos qui sont vite très chers. Si vous voulez manger à l’extérieur, privilégiez les « roulottes » (voir plus bas « Cuisine polynésienne»).
  • Les prix dans les supermarchés sont moins chers dans les grandes iles comme Tahiti. Dans la mesure du possible, avant de vous rendre vers les petites iles ou atolls, emmenez quelques provisions. Autre truc quand vous faites vos courses, limitez au maximum les produits importés inutiles.
  • Choisir des logements proches des activités et centres d’intérêt pour éviter les frais de taxi boat et transferts.
  • Bien choisir ses activités en comparant les prix et en réduire le nombre. Et surtout, profiter de tout ce que ces iles offrent gratuitement : baignade et snorkeling dans les lagons, randonnées, balade dans les villages et marchés locaux, visite de certains sites historiques (marae…). Il n’est pas nécessaire de se ruiner pour passer du bon temps.
  • Pour les passionnés de plongée (qui seront au paradis en Polynésie), la plupart des grands centres de plongée proposent des pass plongées inter-iles très intéressants.
  • Sur certaines iles, il est possible de faire du camping (voir ci-dessus « Logements »).
  • De nombreux sites et groupes Facebook sont consacrés à la Polynésie et regorgent de petites annonces (gardiennage de maison, bungalow privé à louer, matériel de camping à vendre)… et peuvent se révéler très utiles pour réduire votre budget.
  • Le Salon du Tourisme a lieu deux fois par an à Tahiti (en février et en septembre). C’est lors de ce salon qu’une grande partie des pensions, hôtels et billets d’avion sont réservés pour les mois à venir à des prix ultra compétitifs (jusqu’à -50% du prix officiel). C’est donc super avantageux mais vous n’en bénéficierez que si vous êtes sur place ou si vous connaissez un résident qui pourrait effectuer certaines réservations pour vous…

Polynésie

 

Quel itinéraire ? Quelles iles visiter en Polynésie ?

 

La Polynésie compte 5 archipels composés de dizaines d’iles et d’atolls dont beaucoup sont inhabités. Préparer un voyage en Polynésie, c’est d’abord choisir les iles que l’on va visiter. Votre itinéraire dépendra de la durée de votre séjour, de vos centres d’intérêt, de votre budget et des disponibilités en terme de logements et de transports inter-iles…

Cette question méritait bien un article à part et je vous invite à lire ceci « Polynésie : Quelles iles visiter? Quel itinéraire choisir ? ». A la fin de cet article, je vous donne aussi l’itinéraire que nous avons choisi pour 30 jours.

 

Transport inter-iles

 

Quand on se rend en Polynésie, on visite généralement plusieurs iles. Certaines iles du même archipel se relient en bateau navette / ferry (comme Tahiti – Moorea ; Raiatea – Tahaa). Mais vous prendrez certainement souvent l’avion et les vols internes d’Air Tahiti qui est le moyen le plus utilisé pour se déplacer en Polynésie. Le plus simple est d’acheter un pass « inter-iles » incluant plusieurs arrêts dans un ou plusieurs archipels. La compagnie Air Tahiti propose différents types de pass en fonction du nombres d’iles ou du nombre d’archipels que vous comptez visiter. Le prix des pass varie entre 300 et 700 eur par personne en fonction des options choisies.

Les iles principales bénéficient de plusieurs vols quotidiens alors que certaines iles plus reculées n’ont qu’un ou deux vols par semaine. Sur les 118 iles de Polynésie, Air Tahiti en relie 47.

Le bateau qui pourrait sembler un moyen privilégié de se déplacer entre les iles n’est finalement que peu utilisé à part pour les liaisons entre des iles proches. Il existe néanmoins certains bateaux cargos qui apportent des marchandises aux iles et acceptent de prendre à bord un nombre très limité de passagers (10-12 personnes). C’est un moyen bon marché de se déplacer mais il faut avoir le temps et s’armer de patience pour la réservation qui doit se faire longtemps à l’avance (ou au contraire, en allant faire le pied de grue sur le port juste avant le départ).

 

Polynésie
Polynésie
Polynésie
Valise Tour du monde

Climat : Quand partir en Polynésie

 

La meilleure saison est théoriquement juillet – août. C’est l’hiver, il fait beaucoup moins chaud et humide, il y a moins de moustiques et surtout moins de pluie. C’est une période connue pour être assez venteuse donc parfaite aussi pour les amateurs de kite-surf et de voile.

La plus mauvaise période est aux alentours de Noël où les pluies peuvent être incessantes pendant plusieurs jours.

Par contre, tout cela est assez théorique et je dois dire que le climat a été notre seule déception de la Polynésie. Alors qu’on avait vraiment construit notre itinéraire de tour du monde pour y être pendant la saison « sèche », sur 30 jours, on a eu de la pluie au moins un 1 jour sur 2 et parfois de très nombreuses averses sur la journée.

 

Polynésie

 

Monnaie

 

La Polynésie a beau être une collectivité d’outre-mer de la France, l’Euro n’a pas cours ici. C’est le Franc Pacifique (XPF) qui est utilisé. Vous trouverez généralement sur chaque ile un ou plusieurs distributeurs mais je vous conseille de prendre du cash dès que vous le pouvez. La plupart des activités et des restos n’acceptent d’ailleurs pas les cartes.

 

Décalage

 

La Polynésie a un décalage horaire de 12h en été avec la France. Quand il est 20h en Polynésie, il est 8h du matin le lendemain en France. En hiver, il y a 11h de décalage.

 

Polynésie

 

Voyage en Polynésie : avec ou sans agence de voyage ?

 

Je ne dirais pas ça pour tous les pays mais pour la Polynésie, je vous conseille vraiment de passer par une agence de voyage. Les transports entre les iles ne sont pas évident à coordonner, les pensions de famille sont parfois difficiles à joindre et il n’est pas toujours simple de juger de leur qualité ou de leur localisation. De plus, ces pensions de famille qu’on peut souvent réserver directement sur Airbnb ont parfois des tarifs assez fantaisistes et on a eu la preuve à deux reprises qu’on avait finalement payé moins cher via l’agence que d’autres voyageurs qui avaient réservé en direct…

Autre particularité de la Polynésie, Il faut s’y prendre très très longtemps à l’avance. Je dirais qu’un an à l’avance est l’idéal (je ne pensais pas écrire ça un jour!) pour être certain de pouvoir visiter certaines iles ou loger dans certaines pensions. C’est d’ailleurs évidemment les bonnes petites adresses bon marché qui sont complètes des mois à l’avance. Déjà à 6 mois du départ (en haute saison), on galère dans les réservations et l’aide d’une agence est vraiment utile…

Si vous cherchez une agence spécialisée dans cette partie du monde, n’hésitez pas à contacter, Antipodes Travel. Ils organisent depuis 20 ans des voyages dans les iles du Pacifique Sud ainsi qu’en Australie et Nouvelle-Zélande et pourront parfaitement vous aider. Dites à Marie (marie@antipodes.travel) que vous venez de ma part et vous serez très bien reçus 😉

 

Polynésie

 

Santé

 

Pas de soucis particulier en Polynésie, mis à part le fait qu’on se retrouve souvent sur des iles isolées où un long trajet en bateau (voire un vol) est nécessaire avant de pouvoir trouver un médecin ou un hôpital.

Il y a quand même 4 choses auxquelles il faut faire attention :

  • Moustiques : on a été énormément piqués (même en saison « sèche »). Prévoyez donc anti-moustiques et longues manches le soir. Heureusement, pas de risque de malaria mais par contre la dengue est bien présente dans la région.
  • Poisson pierre : c’est un des dangers du lagon en Polynésie. C’est un poisson qu’on peut potentiellement trouver partout, qui est souvent immobile et à la forme et la couleur d’une pierre. Quand on marche dessus, la douleur est terrible et peut même être mortelle pour les enfants. Pour l’éviter, il est conseillé de toujours se baigner avec des chaussures faites pour l’eau.
  • Coquillages cônes : il s’agit d’une famille de très beaux coquillages coniques qu’on retrouve partout en Polynésie. Il sont souvent clair avec des taches marrons. Ne les touchez surtout pas s’ils sont dans l’eau. Ils sont habités par une petite bête dont le venin peut provoquer en moins de 20 minutes un arrêt des fonctions respiratoires. Les accidents sont cependant très rares car la petite bête est peu agressive.
  • Le Cent-pieds est le 1000 pattes local. Sa piqûre peut provoquer une douleur fulgurante qui dure plusieurs jours. Donc même hors de l’eau, on ne marche pas à pieds nus et on vérifie l’intérieur de ses chaussures avant d’y mettre le pied…

 

Polynésie

 

Cuisine Polynésienne

 

On s’est gavés du plat traditionnel polynésien, le poisson cru au lait de coco. Le poisson n’est en réalité pas cru puisqu’il est cuit, à la manière d’un ceviche, avec du sel et du citron. Tout est préparé minute et on ajoute avant de le servir des crudités et le lait de coco. C’est un pur délice et ils ont tout à portée de main pour ce plat qu’on retrouve à toutes les cartes.

Le long des routes des iles principales, vous trouverez des « roulottes », ce sont des foodtrucks qui servent des plats locaux ou des sandwichs, burgers, pizzas… Certaines roulottes sont très réputées et valent vraiment le détour ! Vous trouverez aussi parfois devant les maisons, des petites échoppes improvisées avec des fruits du jardin et une grande marmite contenant un plat mijoté traditionnel.

Les fruits sont évidemment excellents. La coco et la vanille, spécialité de l’ile de Tahaa se retrouvent dans beaucoup de plats. On a, par exemple, adoré une recette de papayes rôties au four au lait de coco et gousse de vanille.

Chaque ile possède, en fonction de sa taille, un ou plusieurs supermarchés ou petites épiceries. Vous trouverez, par exemple, des Super U sur Tahiti, Moorea, Huahine ou Raaiatea. Mais seulement des mini supermarchés sur Tahaa ou Rangiroa… Les rayons se remplissent au gré des arrivages de bateaux et le choix est souvent assez restreint même pour des produits de base. Mais en règle général, on s’adapte très bien et on trouve toujours de quoi se nourrir….

 

Polynésie
Polynésie
Polynésie
Polynésie

 

Que prendre dans ses valises pour un voyage en Polynésie ?

 

Alors très honnêtement, partez légers ! Vous allez vivre en maillot tout le temps. De toute façon, tout sera humide et plein de sel, autant vous prévenir ! Mais vous pourrez faire des lessives dans la plupart des pensions ou hôtels.

Pour un mois en Polynésie, on a finalement mis :

  • 2-3 maillots + T-shirt anti-UV
  • 1-2 shorts
  • 3 t-shirts
  • 2 robes
  • 1 paréo
  • 1 pull
  • Pour se protéger des moustiques le soir : 1 pantalon léger et une chemise/blouse longues manches
  • Chapeau, lunettes de soleil
  • Tongs, baskets et chaussures pour l’eau (indispensables)
  • 1 imperméable

Pour voir les chaussures pour l’eau (qui sont en réalité multi-usage) que je vous conseille, rendez-vous dans cet article : « Nos valises de Tour du monde ».

Nous avions également pris nos masques et tubas et si vous avez la place, prenez aussi vos palmes. On vous en prête dans la plupart des endroits mais ce n’est pas toujours le cas, il n’y a pas toujours toutes les tailles (surtout pour les enfants) et l’état du matériel n’est pas toujours terrible.

Pensez aussi à prendre de l’anti-moustique et de la crème solaire en grande quantité (surtout qu’elle coûte très cher sur place).

 

Polynésie

 

Culture polynésienne

 

La Polynésie possède une véritable âme et une culture authentique et bien vivante. Dans la rue, les femmes portent des fleurs de tiare dans leurs cheveux, des perles en bijoux et les hommes de superbes tatouages… Partout, on est accueillis par d’enivrants colliers de fleurs et on nous dit au revoir en nous remettant des colliers de coquillages

Cette culture polynésienne, c’est le mélange de la mer et de la terre où chaque espèce est respectée et honorée. Le lagon et l’océan font partie intégrante de la vie. On vit au gré des pêches, des traversées entre les iles, des arrivages de bateaux. Le poisson est au menu de tous les repas comme la noix de coco et les fruits des iles. Les légendes et croyances anciennes sont bien vivantes. On retrouvent des Tiki, ces sculptures de dieux en terre, pierre ou bois dans toute la Polynésie et les habitants continuent à croire à leurs pouvoirs pour éloigner les esprits maléfiques.

L’artisanat est omniprésent. Les techniques de vannerie, sculpture, tressage, fabrication de parements fleuris et de paréos et le travail des coquillages sont transmis de générations en générations. Le monoï issu de la culture de la fleur de Tiaré fait partie de l’ADN des Polynésiens et connait 1000 usages. Les sports traditionnels comme la pirogue ou la lutte et les danses font la fierté des habitants.

C’est une culture et une identité très forte, partagée avec les autres iles du Pacifique Sud (comme Hawaï, l’ile de Pâques ou la Nouvelle Zélande) et d’autant plus marquée que ses habitants sont très très loin du reste du monde…

 

Polynésie
Polynésie
Polynésie
Polynésie
Vous avez aimé cet article? Epinglez-le sur Pinterest!

 

Polynésie

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Pin It on Pinterest