Quand on voyage dans des coins très reculés d’Afrique, il vaut mieux emporter avec soi une pharmacie ultra complète pour parer à tout éventuel problème. C’est évidemment encore plus important quand on voyage avec des enfants

 

Quelques conseils pour organiser sa pharmacie de voyage

 

  • Un avis médical est toujours fortement conseillé. Si vous projetez un grand voyage, le mieux est de consulter votre généraliste pour qu’il vous aide à construire votre pharmacie. Il vous prescrira par exemple, un antibiotique à large spectre, adapté aux âges/poids de vos enfants.
  • La liste ci-dessous est assez complète. C’est ce que je prends quand nous partons dans des zones très reculées. Mais elle est bien sûr à adapter en fonction de différents facteurs. Tout d’abord, la destination : on n’emmène évidemment pas la même chose à Cape Town où il y a des pharmacies à chaque coin de rue qu’au fin fond du Botswana où le premier médecin est à plusieurs heures de route (ou d’avion).
  • La liste est également à adapter en fonction de l’âge de vos enfants, de vos petits bobos et habitudes familiales. Si vous êtes adeptes de l’homéopathie ou des huiles essentielles, il faudra les ajouter. Si votre fils fait, par exemple, des otites à répétition, pensez à prendre le médicament qu’il reçoit habituellement.
  • Vérifiez bien les dates de péremption des médicaments avant chaque voyage. Cela va plus vite qu’on ne le pense !
  • Il est toujours utile de se renseigner à l’avance sur l’endroit où on va, repérer le médecin ou l’hôpital le plus proche et le moyen d’y arriver.
  • Pour plus de facilité, j’utilise une très grande trousse de toilette transparente (pour repérer ce qui est tout au fond). Ensuite, je répartis les médicaments dans différents petits sacs en plastique en fonction de leur utilisation (fièvre, refroidissement, blessures… voir les catégories ci-dessous). Pour gagner de la place, je ne prends pas les boites de médicaments mais j’emporte les notices que j’attache aux plaquettes de médicaments grâce à un élastique.
  • Dans un même esprit de gain de place, je privilégie les formules en unidose (j’en emporte quelques unes seulement) si elles existent pour les médicaments concernés.
  • Une bonne manière de débuter est d’acheter une trousse « First Aid kit » toute faite. Vous aurez en petits conditionnements tous les essentiels pour parer aux brûlures, coupures… Il vous suffira alors de la compléter avec ce qui manque.
  • Dernière remarque, cette liste est basée sur des produits que j’achète en Belgique, France et Afrique du Sud. Il se peut donc que le médicament en question n’existe pas chez vous mais vous trouverez certainement un équivalent.

 

Pharmacie de voyage
Pharmacie de voyage
Pharmacie de voyage
Pharmacie de voyage

 

Ma pharmacie de voyage : La liste !

 

Fièvre – Douleurs
  • Thermomètre
  • Paracétamol pour adultes et pour enfants (j’aime bien les unidoses de sirop Doliprane ou les unidoses de poudre Efferalgan).
  • Ibuprofène pour adultes et pour enfants (je prends généralement une petite bouteille de sirop Nurofen. Pas encore trouvé de formule plus pratique)
  • Aspirine
  • Décontractyl : très efficace pour les douleurs musculaires.

 

Nez – Gorge – Bronches
  • Spray nasal pour décongestionner le nez (adultes et enfants)
  • Sérum physiologique
  • Pour les bébés : poire ou mouche-bébé
  • Gouttes nasales à antibiotique localisé pour soigner (comme Soframycine en Europe)
  • Spray ou pastilles pour la gorge
  • Oscillococcinum et Coryzalia
  • Baume ou patch à l’Eucalyptus (par exemple Vicks VapoRub ou Pulmex pour les bébés)
  • Traitement antibiotique en cas de nécessité pour adultes et pour enfants (à se faire prescrire par un médecin)

 

Ventre – Digestion
  • Probiotiques
  • Pour lutter contre la diarrhée : Immodium (attention, à éviter en cas de diarrhée infectieuse), Smecta, Trasectan et un antibiotique (adultes / enfants) pour les cas sévères
  • Soluté de réhydratation orale (SRO)
  • Gaviscon (acidité, reflux)
  • Buscopan (anti-spasmodique, crampes)
  • Pour lutter contre la constipation : Dulcolax, Forlax ou Movicol (laxatifs) ainsi que des suppositoires de glycérine pour les bébés

 

Piqûres – Insectes
  • Répulsif anti-moustiques (généralement très efficace aussi contre les tiques)
  • Traitement anti-malaria (Malarone ou équivalent) si vous allez en zone à risque. Si votre enfant n’est pas capable d’avaler des comprimés, amener également de quoi écraser le comprimé et de quoi le faire passer discrètement (comme du Nutella par ex).
  • Aspi-venin (utile pour les piqûres de guêpes…)
  • Pince à tique
  • Crème pour soulager les démangeaisons dues aux piqûres (comme de l’Eucêta)

 

Blessures – Brûlures
  • Désinfectant (si possible en unidoses)
  • Sparadraps – Compeed (pour les ampoules)
  • Arnica
  • Quelques compresses stériles + adhésif
  • Bandage auto-adhésif (utile en cas de légère foulure)
  • Gel à appliquer en cas de brûlure (ou compresse de gaze déjà imprégnées)
  • Steri-strip (sutures adhésives pour refermer une plaie)

 

Problèmes de peau
  • Homoplasmine (utile pour plein de choses)
  • Inotyol ou autre crème pour soulager les érythèmes fessiers de bébé
  • Eosine en unidose (pour sécher et désinfecter)
  • Fucidin (crème antibiotique et anti-bactérienne, utile pour soigner différentes infections de la peau comme l’impétigo)
  • Fucicort (crème antibiotique à base de cortisone, par exemple en cas d’eczéma qui s’infecte)
  • Antihistaminique (Zyrtec, gouttes de Fenistil)
  • Pommade en cas de boutons de fièvre

 

Yeux
  • Gouttes oculaires hydratantes (en unidoses)
  • Lingettes nettoyantes (Systane)
  • Gouttes d’Euphrasia pour les enfants
  • Tobrex (collyre antibiotique en cas de conjonctivite)
  • Fucithalmic (collyre antibiotique en cas d’autres soucis ophtalmiques)

 

Divers
  • Médicament pour soulager les aphtes (type Pyralvex)
  • Gouttes Oteel (unidoses) en cas d’oreille bouchée après un vol
  • Gouttes auriculaires antibiotiques en cas d’otite
  • Médicament en cas d’infection urinaire, cystite
  • Médicament pour lutter contre le mal des transports (si nécessaire)
  • Des comprimés de Clonazone (ou équivalent): antiseptique et désinfectant, utilisé pour le traitement des plaies externes, la désinfection des mains, d’ustensiles et même de l’eau pour la rendre potable
  • Patch d’anesthésie locale, ex : Emla
  • Calmant : Fleurs de Bach Rescue, Sedatif PC
  • Peigne anti-poux
  • A toujours avoir également dans sa trousse : gel hydro-alcoolique pour désinfecter les mains, ciseaux, épingles de sûreté, pince à épiler, élastiques et une grosse seringue sans aiguille pour doser les sirops. Si on veut vraiment parer à toutes éventualités, on ajoute des gants de chirurgien et quelques seringues stériles (même si je ne veux pas imaginer comment je pourrais un jour m’en servir!).

 

Pharmacie de voyage

 

Vous pouvez également lire les recommandations de l’Institut Pasteur pour une trousse de pharmacie optimale. Et si vous pensez à d’autres choses, n’hésitez pas à me le dire en commentaire pour compléter cette liste!

 

Vous avez aimé cet article ? Vous souhaitez le retrouver facilement ?
Epinglez-le sur Pinterest !

 

Que mettre dans sa trousse de pharmacie pour un voyage en famille?

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Pin It on Pinterest