Voilà un an que Poesy by Sophie existe… Un an que je vous partage nos aventures africaines, nos coups de coeur, nos voyages en famille et mon amour pour ce continent envoûtant. Une année bien remplie dont il est temps de tirer le bilan…

 

Pourquoi j’ai lancé ce blog

 

C’est peut-être étrange mais ce blog s’est imposé comme une évidence

Après quelques années en Afrique du Sud et une foule de voyages, j’avais l’impression d’avoir accumulé une petite mine d’or de belles adresses et d’expériences inédites. J’adore partager mes « bons plans » et je suis du genre TRES enthousiaste ! Quand j’aime un endroit, j’ai juste envie d’en parler à tout le monde ! Sachant que j’aimais ça et que j’avais en stock plein d’adresses, j’étais, déjà avant mon blog, contactée très souvent par des connaissances ou des « amis d’amis d’amis » me demandant mon avis sur leur itinéraire, un conseil sur le choix d’un lodge, une bonne adresse pour faire un safari avec enfant…. C’était devenu tellement fréquent que j’ai fini par avoir des mails type que je forwardais avec mes meilleures adresses à Cape Town, sur la Garden Route, au Kruger, au Madikwe….

Et c’est là que c’est devenu une évidence. Tant qu’à y passer du temps, autant que cela serve à un plus grand nombre puisque manifestement, ce que je faisais était utile… En parallèle, j’avais déjà commencé depuis quelques temps à écrire des articles pour des sites de voyage en famille mais l’envie d’avoir ma propre sphère de liberté d’expression s’est vite imposée.

C’est donc parti de là… Avoir l’impression d’être utile, d’encourager les gens à venir visiter ces pays incroyables et les pousser à oser y venir en famille parce qu’il n’y a pas plus belle expérience que celle que nous vivons depuis 5 ans…

Familialement, je suis aussi un peu tombée dans ce bain depuis toute petite puisque ma mère est journaliste de jardins et de voyage. Cela fait longtemps que je la vois parcourir le monde, se nourrir de ces découvertes, ces rencontres et des partages qu’elle peut en faire. Depuis, nous nous encourageons et inspirons mutuellement puisqu’elle a même lancé son propre blog « La Terre est un jardin ».

Enfin, il faut bien avouer que cette expérience m’amuse aussi énormément parce que ce blog est un carrefour entre plein de choses qui m’intéressent. Les voyages évidemment, la photo (passion familiale), l’écriture (même si j’étais plus habituée à cet exercice dans un cadre juridique), le monde des médias et les réseaux sociaux…

 

Après un an de blogging, un premier bilan

 

Soyons honnête, je n’ai pas vu cette année passer! Enormément de défis, des voyages magnifiques, de longues heures devant mon ordi, et au final, beaucoup de belles surprises, de rencontres, du positif mais aussi quelques désillusions ou frustrations…

 

Ce que j’aime dans le blogging

Voyager évidemment ! Bien sûr, je voyageais avant mais j’ai certainement augmenté la cadence depuis que je tiens ce blog. De plus, je vis mes voyages autrement, de manière plus riche, plus intense en les partageant avec vous. Et quand je replonge parfois longtemps après dans mes photos, que j’écris l’article et que je vois le résultat sur le blog, j’ai un peu l’impression de prolonger la magie de ces aventures…

J’ai aussi une réelle satisfaction à me rendre utile à ma toute petite échelle. Bien sûr, je ne change la vie de personne mais j’adore recevoir des questions de lecteurs par email et avoir dans mes adresses exactement l’endroit qu’il leur faut… J’aime vous emmener avec moi dans mes voyages, vous faire rêver et parfois vous aider à transformer ce rêve en réalité.

Je suis seule derrière mon ordinateur toute la journée mais je croule sous vos emails, commentaires, petits mots d’encouragement, remerciements… et ces contacts sont ce que j’ai de plus précieux dans ce travail. Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce site, à me suivre sur Instagram et sur Facebook et même si je refuse d’accorder trop d’importance à ces chiffres, c’est certain que ça me fait vraiment plaisir…

Bloguer me donne un incroyable sentiment de liberté. Je décide des sujets, de la manière dont je les traite, des photos que je publie… Ca semble peut-être une évidence mais c’est en fait énorme. Dans le monde de la presse classique, un journaliste a rarement cette entière liberté. Le rédacteur en chef lui soumet un sujet qu’il doit traiter, une longueur imposée et après avoir écrit l’article, le journaliste n’a que peu de maîtrise sur le choix des images, la mise en page, la date de publication. Il a aussi sans doute bien d’autres articles qu’il rêverait d’écrire mais qui n’intéressent pas les médias pour lesquels il travaille. Mon blog est sans doute plein d’imperfections mais je suis le seul maître à bord et je trouve ça très appréciable !

Avec ce blog, j’ai aussi découvert une nouvelle sphère professionnelle. En un an, j’ai l’impression d’avoir appris plus que ces 10 dernières années. Quand on se lance dans ce genre d’aventure en étant très novice, on plonge (et parfois on se noie) dans un océan de nouvelles connaissances : WordPress, SEO, plugin, cache, XML sitemap, no follow link… Un univers encore un peu flou que je suis très loin de maitriser mais j’adore apprendre ! Je suis maintenant aussi en contact avec des agences de com, des groupes de lodges, des spécialistes du tourisme, des blogueurs de voyage dont j’admire le travail… Un monde que je ne connaissais pas, que je découvre petit à petit et qui me permet de rencontrer des tas de gens intéressants… Avec certains, c’est déjà une longue relation de confiance, une appréciation mutuelle qui parfois nous permettent d’être invités dans de très beaux endroits. J’ai fait aussi de jolies rencontres dans le monde de la presse et du web et des collaborations continues avec des sites que j’admire beaucoup comme Little Voyageurs, Les Louves ou Babyccino.

 

Ce que j’aime moins dans le blogging

Le blogging n’a évidemment pas que des côtés positifs et certaines choses me déçoivent ou m’énervent….

Cette une activité extrêmement prenante…. Il faut avoir des casquettes multiples, tout faire seule en étant sur tous les fronts : gérer les aspects techniques du site, le référencement, les réseaux sociaux, les mails, les mises à jour, les contacts avec les professionnels du tourisme, les newsletters… Au final, ce que vous voyez n’est que la partie émergée de l’iceberg. Et je passe peut-être seulement 5% de mon temps à réellement écrire… C’est clairement frustrant et j’ai des dizaines d’articles en tête qui devront attendre encore longtemps…

Une des choses qui me prend le plus de temps est de vous répondre. Je ne m’attendais pas à ça mais je reçois de très nombreux mails/ commentaires / messages Instagram ou Facebook tous les jours…. Je les prends vraiment à coeur et je passe souvent beaucoup de temps sur chaque message pour trouver la bonne adresse, donner les infos utiles, orienter l’itinéraire dans la meilleure direction… Et vraiment j’adore ça ! Mais c’est certain que j’ai aussi parfois affaire à des personnes qui ne prennent même pas le temps d’envoyer un petit merci en retour ou qui me prennent pour une agence de voyage bénévole… Un peu décourageant mais heureusement ce n’est qu’une infime minorité des cas…

Une grande frustration pour moi, qui aime bien « tout maitriser », c’est le côté technique du site… J’ai une webmaster qui m’aide énormément mais il a bien fallu que je comprenne aussi que c’est un domaine où on ne maitrise pas tout justement… Une mise à jour peut faire sauter le design du site, un plugin ne plus fonctionner comme avant, l’hébergeur être hors service, une nouvelle configuration ralentir tout le site, les photos ne pas s’afficher correctement… C’est un peu un travail continu pour se réadapter et souvent des enquêtes à la Sherlock Holmes pour trouver d’où vient le nouveau problème (ceux qui ont un blog me comprendront… !). Dans ces moments-là, j’essaie de relativiser car je sais bien que la plupart du temps, vous ne remarquerez même pas les différences qui moi, me sautent aux yeux et m’empêchent de dormir…

 

Ma manière de bloguer

 

Il y a 1000 manières de bloguer. Du blog professionnel aux centaines de milliers de vues au blog perso qui ne sort pas du cercle strictement privé.

Je me situe sans doute au milieu. Cela changera peut-être un jour mais pour l’instant, je ne me considère pas comme une blogueuse professionnelle. A part le fait d’être de temps en temps invitée dans de très beaux endroits, je ne retire aujourd’hui aucun revenu de ce blog. Je n’ai jamais fait d’articles sponsorisés, je n’ai pas placé de publicité ou de liens affiliés sur mon site ou mes réseaux sociaux. Et jusqu’à présent, ça me va très bien comme ça…

J’aime bien mon équilibre actuel. J’essaie d’être « professionnelle » dans l’écriture de mes articles, les photos, les conseils que je donne, le design du site… Quand je fais quelque chose, j’aime que ce soit bien fait. Mais en même temps, je garde une totale liberté dans ce que je fais et si je n’ai pas envie d’écrire pendant un mois, libre à moi…

A tous les niveaux, je pourrais en faire beaucoup plus… Faire des vidéos, des stories, être sur Snapchat, Twitter, programmer mes posts sur les réseaux sociaux, participer à des rassemblements de blogueurs, publier plus et plus régulièrement sur mon blog et ailleurs, créer un groupe Facebook, travailler mon référencement naturel ou me lancer dans des posts sponsorisés, publier des guides, m’associer à une agence de voyage… Le problème est que c’est infini… Il y a toujours moyen d’en faire beaucoup plus mais il faut trouver son propre équilibre et parfois le réinventer.

J’aime bien que ce blog reste la vision d’une vraie famille qui voyage. C’est une vision édulcorée, un peu poétique mais c’est comme ça que les choses restent gravées dans ma mémoire. Nous ne sommes pas le sujet de ce blog, vous ne verrez jamais de selfie et finalement la plupart des photos où nous apparaissons sont prises de dos ou de loin. J’aime que notre présence donne une dimension réelle à ces voyages et vous donne la mesure de ces paysages grandioses sans nous mettre trop en avant. Nous ne sommes que des petits points sur ces cartes postales d’Afrique permettant, j’espère, de vous y projeter.

 

Voilà pour ce premier bilan… C’est la manière dont je vois les choses aujourd’hui et tout cela évoluera certainement dans les mois et les années qui viennent. C’est un véritable bonheur d’avoir cette incroyable sphère de liberté d’expression à ma portée, d’y graver nos aventures et de vous transmettre un peu de cette passion pour les voyages…

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Pin It on Pinterest