La Namibie est un pays superbe et immense… Des longues routes qui traversent des paysages désertiques, une nature époustouflante et toujours changeante, de la poussière et de la terre rouge… le road trip africain dont vous rêvez…!

Idéalement, il faudrait 2 mois pour découvrir tout ce que la Namibie a à offrir. Sur 2 semaines, il faut donc faire des choix alors voilà ce qui a motivé les nôtres pour construire l’itinéraire :

  • Durée : 12 nuits sur place
  • Attractions : on voulait impérativement voir : le désert du Namib à Sossusvlei et le parc national d’Etosha donc il fallait réfléchir le parcours autours de ces 2 pôles
  • Saison : mieux vaut éviter l’été austral (décembre à mars) où il fait horriblement chaud, où le risque de malaria est accru dans les zones concernées et qui correspond aussi à la saison des pluies. Nous avons décidé de partir fin avril – début mai, ce qui est parfait.
  • Routes : voyageant avec des enfants, on voulait limiter les trop longues routes, on a donc ajouté des étapes intermédiaires qui peuvent éventuellement être supprimées (même si on a adoré chacune d’elles)
  • Logements : on voulait un mélange de lodges et de camping (on avait loué le 4X4 avec tentes sur le toit). Le but était d’alterner: 1 nuit de camping / 2 nuits de lodges / 1 nuit de camping…
  • Organisation : tout le voyage a été organisé par mon amie Bénédicte de l’agence Travel with Marie. Une agence francophone basée en Afrique du Sud et que je vous recommande chaudement!

Notre itinéraire

 

Jour 1 : Windhoek – Waterberg

 

Après un vol depuis Johannesburg, nous arrivons à Windhoek.
Excitation face à l’engin qui sera notre véhicule / maison pour les 12 prochains jours…. Une Toyota Landcruiser 4×4 dont le toit est équipé de 2 tentes qui se déplient et le coffre de tout le matériel nécessaire. Bref, on est équipé pour l’aventure ! Pour plus d’infos sur le camping, le choix du véhicule et les différents campsites, lire mon guide du camping en Namibie.

Les explications prennent une petite heure et nous partons ensuite vers la région du Waterberg en s’arrêtant en route à Okahandja pour remplir le frigo. Cette région faite de hauts plateaux et collines verdoyantes offre des paysages superbes. L’endroit le plus connu est certainement le Waterberg Plateau Park qui offre des possibilités de randonnées à l’infini.

Distance : 2h30 de Windhoek

Logement :

Pour cette première nuit, nous voulions directement tester notre équipement de camping.
Les campsites du Waterberg Plateau Park étaient malheureusement déjà full et nous avons finalement réservé au Weavers Rock Farm. Excellente surprise au final, l’endroit est charmant et très confortable avec de très belles vues et un coucher de soleil somptueux. Sur le même site mais à l’écart, il y a un restaurant, une piscine, et des chalets en self catering qui ont l’air aussi très bien.
Premier repas et première nuit sous les étoiles de Namibie. On savoure !

 

Weavers Rock campsite 7
Weavers Rock campsite 2
Weavers Rock campsite 9
Weavers Rock campsite 4

Jour 2 & 3 : Etosha

Route vers le mythique parc d’Etosha. Avec ses pans, déserts salins au blanc immaculé, le parc offre un paysage à nul autre pareil. La visibilité est excellente et les points d’eau fréquentés par une concentration d’animaux impressionnante !

Distance : 3h depuis le Waterberg

Etosha 10
Etosha 11
Etosha 9
Etosha 8
Logement :

Nous logeons 2 nuits au Mushara Bush Camp (voir mon article), situé à 8km de l’entrée du parc. Magnifique lodge, super kid-friendly. Des tentes luxueuses et ultra confortables, une jolie plaine de jeux et un service aux petits soins. Je vous en dirais très vite plus sur ce superbe Lodge et ses activités.

Mushara Bush Camp 12
Mushara Bush Camp 1
Mushara Bush Camp 11
Mushara Bush Camp 15
Activités :

Safari bien sûr !
Nous avions réservé un game drive pour le jour de notre arrivée. Girafes et éléphants par dizaines, zèbres, oryx, rhino noir… et une trentaine de hyènes se disputant la carcasse d’un kudu.
Le lendemain, nous partons avec notre voiture dans le parc. Direction les mythiques pans de sel. Paysages lunaires et ultra photogéniques.
Attention, il y a des contrôles à l’entrée d’Etosha et il est strictement interdit d’entrer dans le parc avec de la viande, charcuterie, oeufs… donc prenez-le en compte en faisant vos courses. Pour plus de détails sur ce très beau parc, voir mon article consacré à Etosha!

 

Alternatives :

Vous pouvez aussi décider de traverser le parc et de loger pour une seconde (ou 3ème) nuit de l’autre côté d’Etosha. Le campsite d’Okaukuejo y est, par exemple, très prisé. L’endroit n’a pas beaucoup de charme mais a l’avantage d’être à l’intérieur du parc et permet d’admirer les animaux venant se désaltérer au point d’eau éclairé face au campsite.

Jour 4 : Réserve d’Okonjima et Africat Foundation

Les paysages de cette réserve sont absolument splendides. Terre rouge, acacias et termitières par centaines, grandes étendues où se baladent librement une foule d’animaux (girafes, zèbres, phacochères, oryx, antilopes, rhinos…). On se croirait presque dans «Le Roi Lion» ! L’endroit est aussi spécialement connu pour abriter un très grand nombre de léopards et guépards. En effet, l’Africat Foundation qu’y s’y trouve recueille depuis 20 ans des félins blessés, orphelins ou en danger dans tout le pays pour les soigner puis tenter de les réinsérer dans la vie sauvage de la réserve.

Distance : 3h30 depuis Etosha (Mushara Bush Camp)

Logement :

Plusieurs possibilités de logements sur la réserve. Nous avons logé au Plains Camps qui est très bien. Déco moderne d’influence industrielle et très grande chambre familiale.
Je vous en dis plus sur Okonjima, les logements et activités très bientôt.

Activités :

Différentes activités sont proposées sur le site, notamment des game drives avec leopard tracking et la visite super intéressante de l’Africat Foundation.

Jour 5 & 6 : Montagnes d’Erongo et rencontre avec le peuple San

A nouveau des paysages époustouflants et pourtant très différents des précédents. Des montagnes rouges aux formes doucement érodées surgissent au milieu du « veld », ces étendues couvertes de hautes herbes couleur de blé qui ondoient doucement au grè du vent. Il parait qu’on est chanceux, c’est grâce aux bonnes pluies de cette année que la nature est si belle.

Distance : 2h30 depuis Okonjima

 
Logement :

Le Erongo Wilderness Lodge est splendide. Les tentes de luxe perchées sur la montagnes jouissent d’une vue imprenable. Les managers et le personnel sont adorables et ils se plieront en quatre pour vous satisfaire. Pour en savoir plus sur cet endroit de rêve, lire mon article sur le Erongo Wilderness Lodge.

Activités :

C’est le paradis des amoureux de la randonnée et des oiseaux. Le lodge propose de nombreuses ballades guidées et un mini game drive pour aller découvrir des peintures rupestres laissées par les Bushmens.

A 30 minutes du lodge, se trouve d’ailleurs, le San Living Museum, petit village du peuple San (Bushmen) qu’on visite. C’est un des moments que nous avons préféré dans ce voyage. Pour un récit détaillé de cette aventure, voir mon article sur cette rencontre émouvante avec les San.

 

Jour 7 : Spitzkoppe, aux portes du Damaraland

Contrairement aux autres régions, nous traversons des paysages pelés et mornes en se demandant un peu sur quoi on va tomber. Soudain surgissent les monts Spitzkoppe qui dominent la plaine. Ce massif rocheux imposant a des formes et des couleurs surnaturelles.

Distance : 2h30 depuis Erongo

Logement :

Si vous allez à Spitzoppe, c’est généralement justement pour le campsite qui est l’un des plus sauvages et des plus spectaculaires qu’on ait vu. Peu de chance de voir ses voisins de camping puisque chaque emplacement est super éloigné des autres.

Je vous parle plus longuement de ce campsite dans mon guide sur le camping en Namibie.

Spitzkoppe campsite 3
Spitzkoppe campsite 7
Spitzkoppe campsite 13
Spitzkoppe campsite 9
Activités :

Se balader à pied ou en voiture dans la réserve et grimper en-haut des rochers pour admirer un des plus beaux couchers de soleil qu’on ait vu.

 

Jour 8 & 9 : Swakopmund, Walvis Bay & Sandwich Harbour

Sentiments très partagés sur cette partie du voyage… Swakopmund, où nous nous arrêtons pour le déjeuner, nous a tout de suite déplu. C’est assez laid et on sent vraiment l’usine à vacanciers. Pourtant, la région est souvent une étape indispensable dans le voyage (puisqu’elle coupe la longue route vers Sesriem) et a, malgré tout, bien des choses à offrir entre l’Océan et le désert à ses portes.

Nous continuons notre route vers Walvis Bay, à 30km de Swakopmunde, où nous avons décidé de loger. Le village n’a pas beaucoup plus d’intérêt mis à part les colonies de flamants roses qui y ont élu domicile et les colonies de phoques qui se trouvent juste devant notre hôtel. Mais c’est aux portes de Sandwich Harbour, un site unique où le désert se jette dans la mer.

Distance : environ 2h entre Spitzkoppe et Swakopmunde

Logement :

Nous logons pour 2 nuits au Pelican Point Lodge de Walvis Bay. L’hôtel est situé juste à côté de l’ancien phare de 1915, entouré par les eaux et les colonies de phoques. L’endroit est impressionnant. On se sent loin, très loin de tout. Je vous parle de cet endroit hors du commun dans mon article sur le Pelican Point Lodge.

Activités :
  • C’est sans doute ça, la vraie force de la région : plein de choses à faire entre le désert et l’Océan :
  • Kayak au milieu des phoques
  • 4×4 dans les dunes à Sandwich Harbour (voir mon article) :
    C’est clairement une des activités qu’on a préférée sur notre voyage et qui fait qu’on ne regrette pas du tout d’avoir passé 2 nuits dans la région ! Départ en 4×4 pour une demi-journée dans le désert du Namib. On est presque seuls dans ce désert et on termine par un apéritif au champagne au milieu des dunes.
  • Croisière pour voir les phoques, dauphins…..
  • Sandboarding à Swakopmunde
  • Quad dans les dunes de Swakopmunde

Sandwich Harbour 9
Sandwich Harbour 8
Sandwich Harbour 12
Sandwich Harbour 2

Jour 10 : Campsite de Sesriem et Sossusvlei

Longue route pour pour rejoindre Sesriem. Les 100 premiers kilomètres sont un peu mornes mais ensuite, c’est une succession de paysages grandioses et très changeants à un point tel qu’on a l’impression de traverser différents pays. On passe devant des montagnes à la roche d’ardoise, des mers de douces collines, des grandes plaines vertes ou couvertes de fleurs jaunes, des dunes de sable…..

De Sesriem, on ne peut pas encore distinguer le paysage mythique de Sossusvlei, sans doute l’endroit le plus connu de Namibie. Il faudra encore rouler 45min avant que le soleil se lève pour arriver dans ce décor surnaturel de dunes oranges et de pans de sel blancs immaculés.

Distance : 4h depuis Walvis Bay pour rejoindre Sessriem

 

Logement :

Sesriem, aux portes de Sossusvlei compte de très nombreux lodges et campsites. Cependant seuls le campsite de Sesriem et le Sossus Dunes Lodge sont situés à l’intérieur même de l’enceinte du parc et permettent à ceux qui y logent d’accéder une heure avant les autres aux mythiques dunes du Namib.

Nous choisissons donc de loger au campsite de Sesriem où des amis nous rejoignent pour une douce soirée sous les étoiles. Je vous en dit plus sur ce campsite dans mon guide du camping en Namibie.

Activités :

Réveil à l’aube pour atteindre la célèbre Dune 45 avant le lever du soleil. Ascension dans la pénombre pour atteindre le sommet au moment où sortent les premiers rayons du soleil. Magique….
Visite ensuite des différents vlei, ces étendues blanches de sel, au milieu des dunes, sur lesquelles se dressent des acacias calcinés, donnant à l’ensemble un air surnaturel !
Je vous dis tout sur cette expédition dans le désert dans mon article sur Sossusvlei.

IMG_0068taille1400x1050 873k
Sossusvlei Poesy by Sophie 12
Sossusvlei Poesy by Sophie 18
Sossusvlei Poesy by Sophie 15

A l’entrée du campsite de Sesriem, un autre site vaut le détour. C’est le canyon de Sesriem. Rien à voir avec les dunes de sable, ici on se ballade plutôt sous le sol dans le canyon ombragé.

 

Mais la manière la plus extraordinaire de découvrir le désert du Namib est de le survoler en montgolfière. Je vous en dis plus sur cette expérience éblouissante dans mon article à ce sujet.

 

Jour 11 et 12 : Desert Homestead Outpost

Après cette journée d’aventures dans les dunes, on quitte Sesriem pour rejoindre notre dernier lodge, le Desert Homestead Outpost. On est toujours dans le désert mais un désert très différent. Pas de sable, mais de la pierre, de la roche, c’est un paysage prenant mais plus austère.

Distance : 45 minutes depuis Sessriem

 
Logement :

Le Desert Homestead Outpost est un très bel hôtel qui jouit d’une vue magnifique sur ce désert minéral. Le calme est absolu. Notre tente familiale est immense et superbe avec terrasse et douche extérieure. On voit en permanence des oryx, autruches et springboks.
Bon à savoir, sur la même propriété, il y a également le Desert Homestead (pas Outpost) qui est beaucoup moins beau.

Activités :

Le lodge propose des randonnées, des minis game drives et surtout des balades à cheval dans de très beaux paysages. Pour le reste, vous devrez refaire 45min de route si vous désirez retourner vers le site de Sesriem. Je trouve d’ailleurs que c’est au final le gros défaut de cet endroit. On n’est pas assez loin pour être dans une région différente avec sa propre dynamique et ses propres centres d’intérêt et pas assez proche de Sesriem pour y accéder facilement.

Jour 13 : retour sur Windhoek et Johannesburg

Le voyage touche à sa fin et on repart vers Windhoek. 4h d’une très jolie route traversant des petits villages reculés où on croise des habitants se déplaçant encore en charrette. On rend la voiture et reprend l’avion vers Johannesburg.

Distance : 4h pour rejoindre Windhoek depuis le Desert Homestead Outpost

 

Bilan

Au total, nous avons fait 3300km sur 13 jours. Voyage ultra varié mêlant des safaris, du désert, de la plage et des paysages grandioses… Rythme plutôt relax même si on ne peut pas dire que ce soit un voyage reposant…

Je ne changerais pas grand chose. En fin de séjour, j’aurais peut-être préféré passer une nuit de plus à Sesriem même pour en profiter encore un peu. Et à la place de notre dernier lodge (pourtant très beau), je rêvais d’aller à Wolwedans, superbe réserve en plein désert. Malheureusement, ils ont peu de lodges qui acceptent les enfants et ceux-ci étaient full pour nos dates. Ce sera pour une prochaine fois.

On ne rêve à présent que d’une chose, c’est de retourner en Namibie pour voir le reste du pays. Notamment le Sud du pays avec le Fish River Canyon, Lüderitz, la ville fantôme de Kolmanskop, les chevaux sauvages du désert et le Kalahari. Et le Nord du pays avec le Nord du Damaraland, la région de Kunene pour rencontrer les tribus himbas qui vivent à la frontière de l’Angola et la bande de Caprivi…. D’autres beaux road trips en perspective…..

 

Vous avez aimé cet article? Vous voulez le retrouver facilement?
Epinglez-le sur Pinterest!

 

Poesy by Sophie

 

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Pin It on Pinterest